Le Blog de Nicolas Beretti

Avec de l'entrepreneur et de l'auteur à l'intérieur


Poster un commentaire

Endives et Nutella

Chaque mois dans la Newsletter de BrainsWatt, j’essaie de gribouiller un petit dessin – toujours dans l’idée de trouver des excuses d’adultes pour faire des dessins d’enfants. Ce mois-ci, c’est l’affaire – absolument consternante de débilité – du Nutella qui, évidement, est mise à l’honneur.

Newsletter Janvier 18

 

Et dès que possible, vous aurez ici un article tout frais à propos du recrutement ! Il me faut juste le temps de l’écrire ailleurs que dans ma tête.

Bonne journée pleine d’endives !

Publicités


2 Commentaires

Des conférences qui plantent des arbres : Speaker4Earth

Si si ! un article tout chaud tout neuf ! Depuis le temps…
Au moins, la promesse de ce blog est tenue (un article de haute volée intellectuelle tous les 36 du mois). Ca fait un sacré bail en effet que je n’ai pas eu le temps de me poser pour écrire. Ce petit trajet en TGV pour la riante ville de Roubaix, noyée sous un déprimant brouillard d’automne, tombe à pic et me fournit enfin l’occasion de vous retrouver, et ça fait bien plaisir.
 
En janvier dernier, rappelez-vous, on avait parlé ici même de 7 actions indolores que vous pouvez facilement entreprendre pour protéger la planète (indolores parce qu’elles ne vous coûteront à peu près aucun effort), et vous avez été nombreux à le partager, ce qui m’a fait très plaisir car la protection de l’environnement me tient particulièrement à coeur depuis que je suis gamin (que je suis Mini Moi – voir ici à propos de cet être qui vit avec vous). Cette phrase était particulièrement longue, j’essaierai de faire encore plus long dans le prochain article.
 
Comme vous le savez peut-être, dans le cadre de mes activités chez BrainsWatt, il m’arrive très souvent de donner des conférences. J’adore faire ça, c’est excitant et intellectuellement stimulant, mais depuis quelques temps je commençais à sentir qu’il fallait que j’ajoute à ces prises de parole une dimension environnementale. On a pas toujours l’occasion de pouvoir parler à 400 personnes simultanément, mais j’ai la chance d’avoir un job qui justement me le permet souvent, et je cherchais donc à me rendre un tout petit peu utile face à un monde qui n’a pas la forme. 

Lire la suite