Le Blog de Nicolas Beretti

Avec de l'entrepreneur et de l'auteur à l'intérieur


3 Commentaires

Pourquoi les réunions PowerPoint ne peuvent pas fonctionner : paresse sociale et réunionnite

Comité : un groupe de personne incapables de faire quoi que ce soit par elles-mêmes qui décident collectivement que rien ne peut être fait. (W. Churchill).

Dans les entreprises, on aime organiser des réunions. On se réunit pour un oui ou pour un non, pour un briefing du lundi ou pour une réunion brainstorming, pour le comité bidule ou pour le study case X ou Y. Bref, on se réunit, surtout parce que ça donne l’air très occupé, et avoir l’air très occupé est un marqueur essentiel de crédibilité professionnelle.

Stop au PowerPoint : la réunionite - Nicolas Beretti

Principe bien connu de personal branding professionnel.

Depuis une trentaine d’année, l’évolution des pratiques managériales a mis au placard l’organisation hiérarchique verticale qui prédominait jusqu’alors pour laisser la place au fameux mode projet. Schématiquement, le mode projet est un système d’organisation assouplie dans lequel les compétences sont censées se croiser pour le plus grand bénéfice dudit projet.

Or, pour pouvoir croiser ces compétences, il faut organiser des réunions. Des dizaines, des centaines de réunions par mois. Une étude récente de la London School of Economics et de Harvard Business School menée auprès de 65 patrons de PME internationales a montré qu’un dirigeant passe en moyenne 18h par semaine en réunion. Comme il ne se réunit pas tout seul, ses cadres passent certainement au moins autant d’heures que lui à se réunir – d’autant plus qu’ils leur faut bien souvent préparer ladite réunion avec une autre réunion des N-1 et des N-2. C’est ainsi : une réunion en entraine d’autres (c’est la bien connue réunionite).

Lire la suite

Publicités