Le Blog de Nicolas Beretti

Avec de l'entrepreneur et de l'auteur à l'intérieur


3 Commentaires

La drogue du travail, l’overdose, et comment s’en protéger (spécial entrepreneur)

« Le travail prend le temps qu’on lui laisse »: c’est la loi de Parkinson (rien à voir avec les tremblements). 
Cette loi nous apprend, pour faire simple, que si je me laisse par exemple 1h pour une réunion, eh bien cette réunion prendra effectivement 1h. Si je me donne 4 mois pour écrire un bouquin, je mettrai effectivement 4 mois pour écrire ce bouquin. Notre cerveau configure la réalité en fonction des contraintes qu’il a déjà pré-établies.
(A ce stade de votre lecture, si vous avez bien lu le passage sur la durée de réunion, vous devriez déjà être en train de reconfigurer votre Outlook du bureau en réglant la durée par défaut de vos réunions à 30min au lieu d’une heure, mais je ne voudrais pas m’imposer dans votre vie professionnelle).
(Mais franchement, pensez-y).
(ça y est vous l’avez fait ?)

Lire la suite

Publicités


Poster un commentaire

5 personnes

20171227_174324

Vous noterez qu’il y a tout juste 5 poules. #AllégorieSubtile

–  » We’re the average of the 5 people we spend most time with« .

C’est ce que Tim Ferriss m’a répondu quand je lui ai demandé :

– » Tim, tu as monté ta première boite après tes études, comme moi ; tu as écrit ton premier livre à 27 ans, comme moi ; tu as écrit ton 2ème livre dans la foulée, comme moi…mais dans tout ce que TOI tu as fais, il y a 6 zéros en plus. Comment diable as-tu fait ??« 

Il a écrit cette phrase dans sa dédicace de son livre « La semaine de 4h« , et sur le coup, je me suis dit que je ne voyais pas vraiment en quoi ça pouvait bien m’aider concrètement, mais que c’était sympa de sa part quand même. A cet instant, avec Tim en train de me parler (et moi comme une groupie), cette phrase m’a semblé chouette, c’est le genre d’assertions contre laquelle tu ne peux pas être opposé ; elle sonne juste, elle est facile à retenir, ça pose quand tu la sors, l’air de rien, à un dîner. Puis les années ont passé, sans que je n’en réalise l’importance.

Je mesure seulement maintenant à quel point cette petite phrase est extrêmement puissante. Elle est tellement vraie, c’en est flippant. Dans cette vie qui est la vôtre, avec qui passez-vous le plus clair de votre temps ? Votre mari ou votre femme, votre conjoint, vos amis, vos collègues ou associés… Souvent, ce sont les mêmes personnes qui reviennent.  Lire la suite