Le Blog de Nicolas Beretti

Avec de l'entrepreneur et de l'auteur à l'intérieur


2 Commentaires

La drogue du travail, l’overdose, et comment s’en protéger (spécial entrepreneur)

« Le travail prend le temps qu’on lui laisse »: c’est la loi de Parkinson (rien à voir avec les tremblements). 
Cette loi nous apprend, pour faire simple, que si je me laisse par exemple 1h pour une réunion, eh bien cette réunion prendra effectivement 1h. Si je me donne 4 mois pour écrire un bouquin, je mettrai effectivement 4 mois pour écrire ce bouquin. Notre cerveau configure la réalité en fonction des contraintes qu’il a déjà pré-établies.
(A ce stade de votre lecture, si vous avez bien lu le passage sur la durée de réunion, vous devriez déjà être en train de reconfigurer votre Outlook du bureau en réglant la durée par défaut de vos réunions à 30min au lieu d’une heure, mais je ne voudrais pas m’imposer dans votre vie professionnelle).
(Mais franchement, pensez-y).
(ça y est vous l’avez fait ?)

Lire la suite

Publicités


9 Commentaires

Les 30 Gerbeuses et la quête du Sens

100115-mlb-girls-primary-1200x630

Bienvenue sur Terre camarade

Assis à la table d’un café, j’observe deux femmes (chinoises) juste à côté. Leur principale activité, depuis 30min, consiste à prendre des selfies. Bouche en coeur, tête penchée, selfie à deux, selfie avec le chien, selfie avec la cuillère, selfie avec la tasse à café…elles ne lâchent pas une seconde leur téléphone.

Même le chien a l’air blasé, pauvre bête. Du coup il aboie, ce qui fait momentanément lâcher son portable à sa maîtresse pour lui mettre une muselière (au chien, pas au portable), avant de se lancer dans une longue recherche du filtre Instagram parfait pour son selfie avec la porte des toilettes. Je n’aime pas dire du mal des gens, mais ces deux nanas sont complètement pathétiques. 

Et pourtant, avant…

Pourtant, il y a encore une poignée de dizaines d’années, il me semble que les humains avaient quelques rêves, quelques ambitions. Aller sur la Lune. Réfléchir à la vie. Mettre fin aux guerre. Repousser les limites de la connaissance. Tout le monde n’y participait pas directement évidemment, mais j’ai l’impression qu’au moins ces sujets intéressaient les foules.  

Lire la suite