Le Blog de Nicolas Beretti

Avec de l'entrepreneur et de l'auteur à l'intérieur


Poster un commentaire

Citizen Centric Politic

Dans les entreprises privées, cela fait un sacré bail que la notion de « Customer Centric » a été intégrée (plus ou moins bien). Cette notion est à l’origine de nos expériences client « sans couture », digitales, personnalisées, sympas, fluides, etc. On a tous bien intégré qu’on a le droit, en tant que client, d’être traité comme il se doit par des entreprises à qui on donne notre argent. Rien ne vous choque là-dedans, j’imagine, et je ne vous apprends rien de neuf (mais ne partez pas, la suite arrive).

Or, hier matin dans l’avion je regardais, consterné, la liste des députés qui ont voté contre l’interdiction du glyphosate dans la loi, ceci après avoir lu qu’en Allemagne, ils allaient couper des hectares de forêt pour construire…une mine de charbon (argh). Dans ces deux exemples, malheureusement non isolés, on retrouve des décisions politiques allant directement à l’encontre de nos intérêts vitaux. Qui nous nuisent, à nous et à nos proches. Ce sont de véritables coups de couteau dans le dos. Ces décisions sont celles de « collabos » dans une 3ème guerre mondiale qui a pour ennemi le réchauffement climatique. Et dans cette guerre, on a plus que jamais besoin de Résistants Climatiques, pas de collabos – surtout en politique. Ces députés déplorables et ce projet de mine de charbon ont le don de me mettre hors de moi et me donnent comme des envies de 1789 (pas vous ?).

Un peu de bon sens

Du coup, je crois qu’il faudrait remettre les pendules à l’heure pour toute cette horde d’élus et de hauts fonctionnaires (même si, dans le lot, il y en a forcément des intègres et compétents j’imagine), en leur rappelant notamment: Lire la suite

Publicités


Poster un commentaire

La 3ème Guerre Mondiale a commencé, choisissez votre camp: résistant, ou collabo.

Très franchement, on est assez mal parti dans cette guerre.

Dans une guerre conventionnelle, aussi sale soit-elle, on a en face de soi un ennemi. Il peut se camoufler parmi les civils, favoriser la guérilla urbaine, l’attaque frontale massive, les attentats, tout ce que vous voulez, mais au moins on a un ennemi, avec des gens qui le représentent, le financent, le soutiennent. Bref, des cibles, sur lesquelles on peut prévoir tout un tas de solutions violentes pour les liquider – dans ce registre, l’humain ne manque pas d’imagination.

La Troisième Guerre Mondiale ?

La guerre qui nous concerne est d’un autre genre et nous oppose à un ennemi bien plus coriace: le changement climatique – causé par l’homme (celui qui, à ce stade, met en doute ce fait incontestable est invité à aller voir ailleurs si j’y suis). D’un point de vue purement logique, le véritable ennemi est donc l’homme, mais ce serait dommage de tous s’entretuer au nom de cette guerre, puisqu’il n’y aurait plus personne pour célébrer la victoire. Lire la suite